full screen background image

Journée de sensibilisation sur le Collège Ouest Africain de Chirurgie (WACS) : Saisir les opportunités de formation et de spécialisation en chirurgie

Le bureau burkinabè du Collège Ouest-Africain de Chirurgie ou West African College Surgeons, (WACS), souhaite se faire connaître pour susciter adhésions et participations massives des chirurgiens à ses activités. D’où l’organisation d’une journée d’information et de réflexions scientifiques du WACS au Burkina, le jeudi 26 juin 2014, dans  l’amphithéâtre du CHU-YO. Présidée par le président du WACS le Pr Hervé Angaté de la Côte d’Ivoire et parrainée par le Secrétaire Général du ministère de la santé, la cérémonie d’ouverture a vu la participation de nombreux chirurgiens venus des provinces du Burkina.

Dans son adresse de bienvenue, le représentant local du WACS, le Pr Jean Lankoandé, a salué  la tenue de ce cadre d’échanges, et  remercié les autorités et les partenaires pour leur soutien multiformes.

wacs

Pour le Pr Jean Lankoandé. « Cette journée d’échange, de partage vise à relever le niveau technique des soins en chirurgie au Burkina Faso »

Le WACS est le fruit de la rencontre entre un jeune chirurgien camerounais et un chirurgien britannique au service du gouvernement ghanéen. De leurs échanges naquît au Ghana en 1959, l’Association des Chirurgiens d’Afrique de l’Ouest. Cette Association fera sentir la nécessité de créer un cadre d’échange d’expériences et de débats sur les difficultés de la chirurgie dans l’espace sous régional. En 1960, l’Association sera rebaptisée, pour devenir  l’Association pour la Promotion de l’Education Post Universitaire en Chirurgie en Afrique de l’Ouest. C’est en 1973 que l’actuelle dénomination, WACS, fut trouvée. Aujourd’hui, le collège Ouest Africain de chirurgie, c’est 18 pays dont 15 de l’espace CEDEAO, qui contribue à la formation des cadres de santé en spécialités chirurgicales et sous spécialités chirurgicales afin de renforcer l’offre de santé. Pour atteindre ce but, le wacs2Collège s’est fixé 04 principaux objectifs que sont :

-promouvoir et coordonner l’enseignement et la recherche en spécialités chirurgicales et connexes ;

-coopérer avec les organismes nationaux et internationaux susceptibles de promouvoir, de faciliter, de développer les intérêts et les objectifs du Collège ;

– publier des revues jugées utiles au renforcement des objectifs du Collège ;

–organiser des congrès et des conférences au profit des membres du Collège

Au cours de cette journée, 11 communications scientifiques seront animées par des spécialistes dans 11 spécialités chirurgicales et connexes en plus de l’anesthésiologie et de la radiologie. Les médecins spécialisés en chirurgie vont communiquer sur leurs propres expériences. Les débats et discussions qui s’en suivront permettront un partage wacs3d’expériences favorisant l’enrichissement réciproque

 « Cette journée d’échange, de partage vise à relever le niveau technique des soins en chirurgie au Burkina Faso », indique le Pr Jean Lankoandé. L’initiative de cette journée est « une aubaine pour nous, managers du système sanitaire », a convenu le secrétaire général du ministère de la santé le Dr Amedé Guigmendé, car elle vise, a-t-il précisé,  « le renforcement du système de santé et surtout de l’offre de soin ». Il s’est donc félicité de la tenue de cette journée et exhorté l’ensemble des participants à adhérer aux idéaux du WACS.

En attendant 2017 pour organiser le congrès annuel du WACS, les acteurs burkinabés ont été exhortés par le Pr Hervé Angaté à participer massivement à celui de 2015  que son pays va abriter. En effet, c’est au cours de ces grandes assemblées que les orientations et les grandes décisions concernant le collège se prennent.

 

Service communication




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *