full screen background image

La République d’Egypte offre 140 millions FCFA en consommables et équipements au CHU-YO

La remise officielle du don, intervenue ce 15 janvier 2015, au cours d’une cérémonie présidée par le ministre de la santé, se veut la matérialisation des relations d’amitié et de fraternité entre le  peuple égyptien et  Burkinabè.

A l’origine de ce don, la visite que l’ambassadeur égyptien a effectué au CHU-Yalgado Ouédraogo, il y a de cela 05 mois. Au cours de ladite visite, l’unité d’hémodialyse  a particulièrement retenu l’attention du diplomate, au regard des besoins du service, et des possibilités qu’il y a pour son pays à apporter un appui  dans ce domaine.

???????????????????????????????

Le ministre de la santé, recevant un échographe des mains du diplomate égyptien résident au Burkina Hisham NAGI

Le don est composé entre autres, de 04 générateurs d’hémodialyse, de 04 fauteuils de dialyse, de 111.130 dialyseurs (reins artificiels), 111.130 lignes à sang, pour la dialyse. Fait également partie du don, une colonne endoscopique, munie d’une camera et d’ un écran, destinée au service d’Urologie.

Pour l’ambassadeur,  « dans les pays africains, les défis à relever dans le secteur de la santé, sont nombreux». D’où ce geste « d’un peuple à un peuple frère »  qui  a besoin d’hommes et de femmes en bonne santé pour travailler à DSC09338la construction socio-économique de la  nation Burkinabè.

Le ministre de la santé, le Dr Amédée Prosper Djiguemdé, a traduit à l’ambassadeur et au peuple égyptien, la reconnaissance du gouvernement burkinabè, la gratitude du CHU-YO et des patients. Cette marque de solidarité « nous conforte dans l’idée qu’ensemble, nous pourrons relever les nombreux défis sanitaires qui sont les nôtres », a laissé le premier responsable du département de la santé.

Ces équipements vont rehausser le niveau du plateau technique du CHU-YO, particulièrement en dialyse. En effet, avant la caution pour démarrer les séances de dialyse était à 1.200.000FCFA, elle a été ramenée à 500.000FCFA depuis l’octroi de la substance de l’Etat. De même, la séance qui coûtait 50.000FCFA est à présent fixée à 15.000FCFA. Mais du moment où il faut au moins deux séances par semaine, il est évident que les coûts de prise en charge en  dialyse ne sont  pas à la portée de nombreuses bourses

Pour le directeur général du CHU-YO, « cette aide arrive à point nommé, d’autant que les  besoins en générateurs, en fauteuils et consommables de dialyse sont loin d’être satisfaits, surtout que, le nombre de malades à ???????????????????????????????dialyser augmente malheureusement de jour en jour ».

Quant à la colonne d’endoscopie, qui est un appareil très utile aux chirurgiens, elle vient porter à deux le nombre d’endoscopies du service d’urologie. Ainsi, «  désormais nos urologues pourront prendre en charge simultanément, des patients, dans deux blocs opératoires, et ce,  de manière convenable », se réjouit le premier responsable du CHU-YO. En outre, les équipements reçus, non seulement entrent en droite ligne des besoins exprimés par le CHU-YO, mieux, la structure bénéficiaire depuis les premières démarches jusqu’à la  remise du don, a été associée de bout en bout.

Le ministre a également souhaité que ce don soit « le premier d’une longue série », et rassuré le donateur de l’utilisation à bon escient qui sera fait des équipements offerts.

Cette cérémonie fut une occasion pour exprimer le souhait de voir se nouer des relations de coopération, dans le domaine médical,  entre le CHU-YO et un hôpital universitaire d’Egypte. Vœu auquel l’ambassadeur a promis d’accorder toute l’attention nécessaire à sa concrétisation.

 

Service Communication




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *