full screen background image

CHU- Yalgado : Une médaille pour le Pr Irthum

Le ministre burkinabè de la santé a décoré le Pr Bernard Irthum de la médaille de chevalier de l’ordre de mérite. C’était le vendredi 04 mars dernier, dans la salle de conférences du CHU-Yalgado Ouédraogo, en présence du gotha de la médecine, ainsi que des amis et connaissances du récipiendaire.

 

Avant la remise solennelle et proprement dite de la distinction, le directeur général du CHU-YO, Robert Sangaré, a égrené pendant une bonne dizaine de minutes, les précieuses contributions du médaillé au Faso.

Bernard Irthum, est professeur titulaire de neurochirurgie au CHU de la ville de Clermont Ferrand (France). En 1999, il y fait la connaissance du Pr Abel Kabré, alors en stage; et  les deux ont gardé contact, comme on dit. En 2006, le Pr ith1Irthum apprend qu’un jeune professeur burkinabè des lycées et collèges risque de perdre ses yeux, à cause d’une tumeur au cerveau. Il décida de venir l’opérer dans un centre de santé de la place. Cette expérience fut concluante, mais les conditions matérielles de travail, ont tiqué le Pr Irthum. En collaboration donc avec son CHU, il travailla à la mise sur pied d’une relation de partenariat pour développer la spécialité neurochirurgicale au CHU- YO.

Ainsi, au fil du temps, ces relations d’amitié se sont renforcées entre les hôpitaux; elles ont été formalisées par une convention de jumelage –coopération, qui a dépassé déjà le cadre de la neurochirurgie pour embrasser ORL, la médecine d’urgence et bientôt la traumatologie.

Pendant 10 ans d’accompagnement, le Pr Irthum a effectué 09 missions chirurgicales au Burkina et opéré 68 patients, dont certains sont venus des pays voisins. Lors de ces missions, qui sont ponctuées de transferts de compétence, la délégation du Pr Irthum, a toujours débarqué avec des valises ou des containers d’équipements au profit du CHU-YO. Les dons de matériels et d’appareils de diagnostic ont permis d’ouvrir une unité de soins intensifs dans le service de neurochirurgie.

Etant donné que la spécialité neurochirurgicale est récente au Faso, c’est encore grâce aux différentes formations assurées par cet «grand ami du Burkina», que de nombreux praticiens de santé ont pu bénéficier de nouveaux savoirs dans le domaine de la neurochirurgie. Ainsi, trois médecins ont eu à effectuer des stages de spécialisation chez le Pr Irthum, et un est déjà en pole position d’embarquement pour Clermont Ferrand. Dans le même ordre d’idée, il faut irth2ajouter que 05 attachés de santé, y ont fait leurs formations de «recyclage».

Le directeur général a indiqué, sous des ovations, que grâce à Irthum , certaines «évacuations sanitaires ont été évitées».

Le ministre de la santé, le Dr Smaïla Ouédraogo, a sincèrement remercié le généreux chirurgien, et souhaité qu’il aide le Faso à avoir «d’autres Irthum comme lui». Ce à quoi, le récipiendaire a dit, qu’il lui reste encore cinq ans pour prendre sa retraite, et qu’il fera de son mieux pour contribuer à la formation d’au moins quatre promotions des D.E.S (médecins en spécialisation)

A noter que la coopération entre les deux structures hospitalières, pourrait s’étendre aux universités des deux villes.

Service de communication du CHU-YO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *