full screen background image

Prise en charge du cancer au CHU-YO : une militante de la lutte contre le fléau s’imprègne des réalités de l’hôpital

Ce 24 mai 2017, la princesse Nikky du Nigéria, qui intervient dans la lutte contre le cancer à travers sa fondation, a visité les unités d’oncologie du Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO).

la princesse Nikky a prêté une oreille attentive aux explications du corps médical

la princesse Nikky a prêté une oreille attentive aux explications du corps médical

Cette visite s’inscrit dans le cadre plus générale de la préparation de la conférence des premières dames d’Afrique sur le cancer en 2018 au Burkina Faso. Du service de médecine nucléaire, à l’oncologie pédiatrique en passant par l’oncologie adulte et le service de la maternité, la princesse Nikky a pu toucher du doigt les réalités de la prise en charge de cette pathologie au CHU-YO. De ce qu’elle a pu constater, elle a apprécié les efforts consentis par les agents de santé car les difficultés ne manquent pas. La première et la plus criarde est l’inexistence d’unité d’oncologie propre. Par exemple, l’oncologie pédiatrique squatte les salles de la pédiatrie générale, et l’oncologie adulte, celles  de la chirurgie générale et digestive. En plus, l’oncologie pédiatrique, avec des effectifs qui oscillent entre 22 et 32 patients, dépasse largement la capacité des 16 lits qui lui avait été cédé, occupant toujours plus de lits de la pédiatrie générale.

DSC03271

une photo de famille en pédiatrie

La princesse Nikky a promis que des instructions seront données afin que les premiers responsables des services qui prennent en charge le cancer soient invités à la conférence des premières dames. Les spécialistes de la question pourraient alors porter un fort plaidoyer entrant dans le sens de l’amélioration des conditions de travail et de prise en charge des patients.

princesse Nikky, militante de la lutte contre le cancer

princesse Nikky, militante de la lutte contre le cancer

Dans le cadre des activités de sa fondation qui s’occupe essentiellement des cancers du sein, du col de l’utérus et de la prostate, la princesse Nikky pourrait envisager un partenariat avec le CHU-YO afin d’apporter son aide.

 Le directeur général du CHU-YO par intérim, Harouna Savadogo a vivement remercié la princesse pour ce témoignage de solidarité. Il a souhaité que ce futur partenariat puisse véritablement voir le jour et se pérenniser pour le bonheur des populations.

Service Communication du CHU-YO

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *