full screen background image

4e édition de la Journée de solidarité islamique : satisfecit total des organisateurs

La 4e édition de la journée de solidarité islamique du comité de gestion de la mosquée du CHU-YO, s’est tenue ce 11 juin 2017, sous le thème « Islam, religion de paix ».

la réception symbolique des vivres

la réception symbolique des vivres

Après 3 éditions consécutives, l’initiative prend de l’ampleur mais les objectifs restent les mêmes : apporter aux malades, une assistance spirituelle, morale et matérielle. L’action a même dépassé le cadre de Yalgado pour prendre en compte tous les centres de santé publics et confessionnels de la ville de Ouagadougou. Et c’est non sans satisfaction que le Pr Arouna Ouédraogo, président du comité de gestion de la mosquée et président du comité d’organisation de la journée de solidarité islamique, voit grandir l’initiative. Il a fait savoir que : « c’est la 4e édition, et d’une édition à l’autre nous sommes fière de constater que ce nous avons commencé timidement est en train de prendre de l’envol ».

Cet envol est rendu possible grâce aux soutiens de plusieurs personnalités dont le directeur général du CHU-YO. Ce dernier a ainsi chaleureusement été remercié pour toutes les facilités qu’il accorde à la communauté musulmane de Yalgado dans le cadre de la tenue cette activité. Le Pr Ouédraogo a également remercié les généreux donateurs dont les principaux, par ailleurs co- parrains de la présente édition, Inoussa Kanazoé de la société Kanis Commoditis et Hadja Mamounata Velegda, P-DG du groupe VELEGDA. Le parrain  a offert 15 millions de F CFA, 40 tonnes de riz et 20 tonnes de sucre et la marraine 2 tonnes de riz.

le DG du CHU-YO ( à gauche) recevant le carton contenant l'aide financière destinée à ses pensionnaires

le DG du CHU-YO ( à gauche) recevant le carton contenant l’aide financière destinée à ses pensionnaires

Les dons ont été répartis entre le CHU-Yalgado Ouédraogo, la Pédiatrie Charles De Gaule, l’Hôpital Blaise Compaoré, les Centres médicaux avec Antenne chirurgicale (CMA) du secteur 30, de Pissy, de Kossodo, de Saint Camille, Paul VI et Schiphra. Chaque malade sans distinction de religion recevra un sac de riz de 25 Kg, 3 paquets de sucre et une enveloppe de 5000 F CFA.

Pour le Directeur général du CHU-YO, Robert Sangaré, cette journée de solidarité arrive à point nommé au moment où le personnel, les malades et la direction de l’hôpital sont éprouvés par des épreuves difficiles. « Pendant qu’il y en a qui nous tabassent, vous êtes venus avec l’amour et la solidarité », s’est-il  réjoui, faisant référence à la récente agression d’agents de santé suite au décès d’Ibrahim Compaoré. Robert Sangaré a lancé un cri de cœur à l’assistance à s’investir dans l’éducation de la jeunesse. « Nous avons besoin de vous pour parler aux jeunes. Cet accident qui est à l’origine de la mort d’Ibrahim Compaoré n’aurait pas dû arriver si les jeunes d’aujourd’hui ne jouaient pas à la loterie avec leur vie (…) Sauvez cette jeunesse », a-t-il plaidé. Tour à tour, le les représentants du président du présidium de la Fédération des associations islamiques du Burkina Faso (FAIB) et du parrain Inoussa Kanazoé, ont demandé l’indulgence des parents des patients pour que l’hôpital soit « le lieu où l’humilité et le pardon sont mis en avant ».

Service Communication du CHU-YO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *