full screen background image

une photo de famille avec la tonne de sucre

une photo de famille avec la tonne de sucre

Le Ramadan, mois de piété et d’adoration constitue aussi souvent une occasion pour les uns et les autres de témoigner solidarité à leurs prochains. Le gouvernement du Burkina ne reste pas en marge de cet élan de solidarité. Par l’entremise du Secrétariat d’Etat aux affaires sociales, le gouvernement a fait un don d’une tonne de sucre à la mosquée du Centre Hospitalier Universitaire – Yalgado Ouédraogo (CHU-YO), ce 22 juin 2017. Cependant à travers la communauté musulmane c’est à tous les pensionnaires et à tout le personnel de l’hôpital que le gouvernement veut témoigner sa solidarité. La Secrétaire d’Etat, Idak Dembélé, qui a présidé la cérémonie de remise de don, a formulé des vœux de prompt rétablissement à tous les patients de l’hôpital. Elle a également souhaité les retrouver tous, très vite, sur les nombreux chantiers de développement de notre pays.

la secrétaire d’État à la  Solidarité Nationale

la secrétaire d’État à la Solidarité Nationale

Elle a remercié la communauté musulmane qui, à l’instar des autres confessions religieuses, contribue à travers la prière au réconfort des patients, à la cohésion sociale et partant à la stabilité du pays.

C’est tout heureux que le directeur général de l’hôpital Yalgado a réceptionné le don. Il a témoigné sa gratitude au gouvernement burkinabè qui a pensé à ses pensionnaires. Pour lui, « les affaires sociales et la Santé sont deux faces d’une même médaille puisque la santé fait du social et que le social aide à la santé ». C’est pourquoi, il s’est réjoui de l’implication du ministère de la Solidarité qu’il souhaite voir se renforcer. C’est ainsi qu’on pourrait assurer une prise en charge à de nombreux patients sans attache à Ouagadougou, et sont démunis.

une vue du don

une vue du don

Le directeur général a donné l’assurance que le don ira effectivement aux bénéficiaires et qu’un compte rendu sera fait à qui de droit, avant de conclure sur une note d’espoir : « Nous n’avons pas fini de vous revoir ».

Service Communication du CHU-YO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *