full screen background image

72 heures de l’APSAB : les Assureurs offrent un million de F CFA au CHU-YO

L’Association Professionnelle des Sociétés d’Assurance du Burkina (APSAB) a  offert un million de F CFA au Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO). La cérémonie de remise de cette enveloppe financière ce 26 octobre 2017, pourrait être la bases d’un possible partenariat entre Hôpitaux et sociétés d’assurances

le directeur général du CHU-YO recevant le chèque d'un million de F CFA

le directeur général du CHU-YO recevant le chèque d’un million de F CFA

L’Association Professionnelle des Sociétés d’Assurance du Burkina (APSAB) a 25 ans. Pour marquer le coup, ils ont, dans le cadre des 72 heures de l’Assureur, pris l’initiative d’accompagner le service de Traumatologie-orthopédie du CHU-YO dans la prise en charge des patients. A travers ce geste, les assureurs se sont résolument inscrits en droite ligne du thème de la célébration de  leurs 25 ans à savoir : « Toujours au cœur du développement du Burkina Faso dans une confiance renforcée ». Le président de l’APSAB, Simon Pierre Gouem, a exprimé ses chaleureux remerciements au personnel de l’hôpital, particulièrement à celui de la Traumatologie pour leurs engagements. « Merci pour ce que vous faites pour les blessés. Et tous nos sincères encouragements! », s’est-il exprimé. Avant de s’excuser, « ce n’est pas une grosse somme mais c’est le geste qui compte ».

une photo d'ensemble pour la postérité

une photo d’ensemble pour la postérité

Pour rassurer Simon Pierre Gouem de l’importance du geste que l’APSAB vient de poser, le directeur général du CHU-YO dira ceci : « ce n’est pas un petit geste, bien au contraire. Cette enveloppe peut aider à satisfaire des besoins de bases qui peuvent rendre de grands services dans la prise en charge des patients ». Le directeur général a traduit toute sa reconnaissance à l’APSAB. Pour le directeur général, « la santé est le premier des trésors ». Ayant fait le constat que les accidents touchent le plus souvent les jeunes censés incarner l’avenir, le directeur général a souhaité  que les Assureurs s’engagent dans la sensibilisation des populations afin qu’elles comprennent que les Assurances peuvent aider aux soins. Il a émis l’idée d’un partenariat entre les hôpitaux du Burkina et les Sociétés d’assurance. En réponse, Simon Pierre Gouem a estimé qu’ « une formule de coopération peut bien s’installer ».

Service Communication du CHU-YO

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *