full screen background image

15 millions de F CFA aux patients dialysés : une œuvre de bienfaisance signée Amicale des femmes de la BOA

L’Amicale des femmes de la Bank of Africa a offert, ce 28 octobre 2017, 15 millions de F CFA pour aider à la prise en charge des patients dialysés. La remise du don a eu pour cadre le centre d’hémodialyse  du Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO).

Ici, la remise symbolique d'un drap au président de l'ABUDIR

Ici, la remise symbolique d’un drap au président de l’ABUDIR

Le don est composé d’un chèque de 10 million et de 400 draps d’une valeur de 5 millions, soit un total de 15 millions de F CFA.  Cette action s’inscrit dans l’un des axes d’intervention de l’Amicale qui vise le renforcement des infrastructures sanitaires et l’amélioration des conditions de prise en charge des malades. Pour la présidente de l’Amicale, Aicha Traoré « c’est une manière de témoigner notre engagement et notre solidarité à l’endroit de ces malades ». Aicha Traoré a souhaité que « cette action inspire d’autres bonnes volontés à leur emboiter les pas afin de contribuer à soulager les malades dialysés.

Aicha Traoré a expliqué les motivations de l'Amicale qu'elle préside à venir en aide aux dialysés

Aicha Traoré a expliqué les motivations de l’Amicale qu’elle préside à venir en aide aux dialysés

Ce geste de solidarité est le bienvenue a souligné le directeur général du CHU-YO. En prenant l’exemple du coûts élevés de la prise en charge des dialysés, il a fait remarquer qu’un seul kit coûte entre 35 000 et 48 000 F CFA. Pour le Burkina moyen, cela devient très vite insoutenable. Malgré les efforts du gouvernement, le directeur a fait savoir que dans aucun pays, l’Etat n’a jamais pu faire face seul à cette maladie d’où l’intérêt de la chaîne de solidarité. Le directeur général a ainsi exprimé sa profonde reconnaissance à l’Amicale qui se positionne aux côtés des malades dialysés en difficultés.

photo de famille

photo de famille

Pour le président de l’Association Burkinabè des Dialysés et Insuffisants Rénaux (ABUDIR), Dramane Paré, au-delà de la valeur financière de ce don, c’est surtout la chaleur humaine qui, eux, les requinque. Pour lui, « un malade a toujours besoin d’assistance même si il est soigné pour faire face à la maladie ». « Aujourd’hui, nous nous sentons soutenus et cela nous rend plus forts dans notre combat contre la maladie », s’est-il exprimé.

Il faut noter que le don fait suite à une soirée de Gala organisée le 10 mars 2017 par les femmes de la Banque of Africa.

Service Communication du CHU-YO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *