full screen background image

Nouvelles de la Coopération inter-hospitalière entre l’EPS de Ville-Evrard et le CHU-YO de Ouagadougou.

L’année 2017 qui n’est pas encore terminée est déjà riche des échanges avec nos collègues du CHU-YO, qu’ils soient administratifs, soignants ou médicaux.

evelyse 2

Madame ZOUNGRANA Evelyne, a obtenu son diplôme de cadre de santé avec «mention très honorable»

Nous pouvons notamment mentionner la réussite à l’examen de sortie de l’Institut de Formation des Cadres de Santé (IFCS), avec « mention très honorable » de madame ZOUNGRANA Evelyne, attachée de santé, après dix mois de formation. Son sujet de mémoire est très intéressant car concerne la transmission des savoirs acquis à l’IFCS dans le contexte burkinabè. Le jury qui se dit ravi d’avoir accompagné Evelyne, note un travail personnel bien rédigé, une réflexion bien construite ainsi qu’une question de recherche pertinente. A la fin de sa formation à l’IFCS, Evelyne a participé durant trois semaines à certaines activités de la MAS de Ville-Evrard où les accompagnants n’oublieront pas son passage. Elle est venue renforcer l’équipe pour la prise en charge d’une nouvelle résidente, handicapée psychique, et présentant un tableau clinique complexe. Monsieur Boniface HIEN, attaché de santé, a pris sa suite à l’IFCS pour 2017/2018.

Deux stagiaires administratifs (Madame Doumpoaka KARFO et Monsieur Inoussa SAWADOGO) ont également découvert nos services financiers et achats aux mois d’avril et de juin et sont repartis très satisfaits de ce qu’ils ont vu.

M eve

Madame ZOUNGRANA Evelyne : « je vais mettre mes nouvelles compétences au service de mon pays »

Mesdames Marie YAMEOGO et Flore DA, attachées de santé, ont effectué un stage de perfectionnement en pédopsychiatrie et en rééducation orthophonique.

Ces visites de travail donnent du sens à la coopération entre professionnels de santé exerçant dans des contextes culturels différents. Il conviendra par exemple de réfléchir à comment témoigner de l’expérience des attachés de santé au Burkina Faso par rapport à nos modes d’exercice soignants et à la mise en place des infirmiers de pratique avancée en France. N’oublions pas non plus les apports réciproques concernant l’approche ethnographique du soin en psychiatrie et comment elle peut influencer nos pratiques soignantes.

Après plus de 20 années, notre coopération est très vivante et se nourrit de nouvelles pistes (la pédopsychiatrie avec le CHU Charles de Gaulle) et des questions à anticiper (la transmissions des savoirs lorsque des professionnels partent

                                                         Monsieur W. DUROCHER

                                                         Directeur des Affaires Générales, EPS/VE

                                                         Responsable de la coopération.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *