full screen background image

110 matelas pour adoucir les conditions d’hospitalisation

Le Pasteur Hortense Karambiri a offert, le vendredi 02 février dernier, 110 matelas au Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO). C’est Madame la secrétaire générale du Ministère de la Santé qui a réceptionné officiellement cet important don qui va soulager les usagers de la Maternité et de la Pédiatrie.

le présidium à la cérémonie de remise des matelas

L’initiative du don a germé dans l’esprit de Pasteur Karambiri, à l’occasion des Journées de compassion aux malades, organisées chaque année par le Centre International d’Evangélisation. Mme Karambiri conte: «nous organisons des visites aux malades en décembre, avec des dons et des prières pour eux. Le fait de voir des malades dans l’inconfort, mon cœur en était brisé, j’ai alors pris l’engagement personnel de faire quelque chose ». Afin que ce « quelque chose » puisse répondre aux besoins réels de l’hôpital, elle prend attache avec la direction générale de l’hôpital qui lui signifie un besoin en matelas.

la SG (à gauche) a réceptionné symboliquement un lot de matelas

L’engagement et la conviction de la donatrice sont inébranlables car, estime –elle, «la seule chose qu’elle puisse faire et qui puisse avoir de la valeur aux yeux de Dieu c’est de venir en aide à ceux qui en ont besoin».  Pour soutenir sa cause, elle lance un appel aux brebis de Dieu dont les gestes sont venus en soutien et complément de «ce je m’étais personnellement engagée à faire», précise –t-elle avant  de qualifier aussitôt  le don de « goutte d’eau par rapport à l’ensemble des besoins de l’hôpital ».

le pasteur Karambiri s’est dit émue de l’attention que suscite son  »petit » geste

« Si c’est une goutte d’eau, c’est qu’elle a fait déborder notre vase de joie et de reconnaissance », se réjouit le Pr Blandine Thièba, chef de département de la Gynécologie-Obstétrique, bénéficiaire avec le département de la Pédiatrie de ces matelas.  Le Pr Thièba raconte que «c’est en décembre que le père noël est tombé par un sms, lui annonçant que son département bénéficiera de ce don. Le père noël, n’étant jamais en retard, il est là, tenant toutes ses promesses ». Et d’interpeller, « Si tout le monde apportait une goutte d’eau pareille à notre vase, nous serions dans de meilleures conditions».

Photo de famille pour la postérité

Pour la SG du ministère de la Santé, « les mots nous manquent pour traduire notre reconnaissance ». Ce don intervient au début des travaux de désinfection à la Maternité et « nous avions à cœur de changer certaines choses. C’était une attente, une véritable attente qui se voit comblée de manière spontanée. Nous ne pouvons qu’être sans voix, et nous en ferons bon usage », a-t-elle déclarée. « Ce don nous réconforte aussi dans l’idée que la solidarité est agissante dans notre pays », a –t-elle conclu.

 

Service Communication




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *