full screen background image

Historique

Créé en 1958 grâce à un financement du gouvernement français et de l’Etat Burkinabé, le CHU YO a officiellement ouvert ses portes au public  le 11 décembre 1961. Premier grand hôpital du pays de l’après indépendance, il est toujours demeuré comme l’hôpital de référence et de dernier recours du BURKINA FASO. Depuis sa création et dans le souci de répondre aux besoins de la population, notamment celle de la ville de Ouagadougouen soins de santé de qualité, l’hôpital YALGADO a connu plusieurs statuts dans son évolution, tandis que  le domaine de ses activités s’est largement et progressivement  accru et diversifié.

Notre Hôpital sera baptisé du nom de  Yalgado Ouédraogo pour perpétuer la mémoire de celui qui fut  l’un des tout premiers cadres de santé de notre pays.   Yalgado Ouédraogo fut également député à l’Assemblée Territoriale Française en 1958.

Le CHU –Yalgado Ouédraogo, à sa construction  comptait à peine une dizaine de services dont les premiers responsables étaient essentiellement les coopérants français. Avec le retour au pays des médecins  formés à l’ étranger, ajouté aux cadres formés sur place depuis l’ ouverture de la faculté de médecine et de pharmacie en 1984, le CHU-Yalgado Ouédraogo a connu une véritable extension et compte aujourd’hui 32 services cliniques et médico-techniques.

Après  sa construction, cette structure de soins a d’abord fonctionné comme une direction centrale du ministère en charge de la Santé. C’est en mai 1990, qu’il est  devenu Centre Hospitalier National YALGADO OUEDRAOGO avec une personnalité morale et une autonomie financière. En octobre 2002, par décision du conseil des ministres, il est érigé en Centre Hospitalier Universitaire doté du statut d’établissement public de l’Etat (EPE) et plus spécifiquement d’Etablissement Public de Santé (EPS). Ce statut renforce sa personnalité juridique et morale et son autonomie de gestion financière.

Placé sous la tutelle technique du Ministère de la Santé et  la tutelle financière du Ministère des Finances, le CHU-Y.O est dirigé de nos jours par un Directeur Général nommé en conseil des ministres à l’issue d’une procédure d’appel à candidatures pour ce poste.

Par cette procédure de nomination, le Directeur Général est soumis à un contrat d’objectifs fixés par le Conseil d’Administration de l’établissement. Le Directeur Général est évalué annuellement sur la base de ce contrat d’objectifs. Un cadre de performance dont le premier élément est l’élaboration d’un plan stratégique de développement ou projet d’établissement demeure un volet majeur de ce contrat d’objectifs.

Le Directeur Général est nommé pour trois ans renouvelables une seule fois. Aujourd’hui, le CHU-Y.O a adopté, par Décision N°2012/95/MS/SG/CHU-YO/CA, un nouvel organigramme dans l’optique d’une meilleure efficacité  et qualité dans la conduite de ses activités.  Le fait marquant de ce nouvel organigramme est la création des départements cliniques et médicotechniques au nombre de dix (10).

En termes de capacité d’hospitalisation, le CHU-YO  dispose de nos jours d’environ 800 lits avec des chambres de première, deuxième, troisième et quatrième catégorie.

Il exécute environ  24 000 à 25 000 actes de consultations par an. Sur le plan des ressources humaines, le CHU-YO emploie  1087 agents toutes catégories professionnelles  confondues (fonctionnaires détachés ou mis à disposition par l’Etat, agents contractuels de l’EPS, coopérants)  des agents contractuels recrutés en CDD  et même des journaliers.