full screen background image

Soins infirmiers et Obstétricaux

La qualité de l’accueil au CHU-YO : Garçons et filles de salle formés pour humaniser leurs rapports avec les malades

Contribuer à humaniser davantage le CHU-YO, c’est l’objectif des nouvelles autorités de cet établissement hospitalier. Pour ce faire, une session de formation en « technique d’accueil en milieu hospitalier » à l’endroit des garçons et filles de salle a été commandité. La cérémonie officielle d’ouverture de la formation, présidée par le directeur général  du CHU-YO est intervenue ce jeudi 18 avril 2013 à l’ENEP de Loumbila.

photo accueilLe premier élément de la qualité d’un service c’est l’accueil. « Quand vous arrivez, la manière dont vous serez accueilli va contribuer à remonter votre moral ou à vous démoraliser totalement, c’est dire que c’est un élément important dans le processus de guérison du malade » explique Robert Sangaré. Les garçons et les filles de salle, au premier contact des patients ou usagers, ont souvent été recrutés sur le tas. Il n’y avait pas de formation spécifique pour cette catégorie de personnel.  Alors qu’aujourd’hui, il est clair que les filles et garçons de salle qu’on appellerait en Europe des auxiliaires de santé ont rôle important dans la prise en charge et dans  la rémission du malade.  C’est pourquoi, « nous pensons qu’il est important qu’ils puissent savoir qu’ils ont une mission capitale dans la prise en charge du malade, dans la qualité des prestations que nous offrons » a ajouté le directeur général. C’est  donc cela qui a prévalu à l’initiation de cette session de formation qui a pour but de mettre des valeurs d’humanisme dans l’esprit de ces filles et garçons de salle pour que désormais ils comprennent l’importance de  l’accueil.

A l’endroit des participants : « Vous êtes un maillon important de la qualité des soins que nous donnons aux malades », dixit le directeur général du CHU-YO

Deuxième du genre après celle de l’année dernière, cette formation va durer 3 jours et concerne cette catégorie de personnel scindée en deux groupes. Il y est développé 4 thèmes  qui abordent entre autres  l’accueil, la communication. A terme, ces enseignements devront permettre « de changer l’image de Yalgado en amenant beaucoup de gens à vouloir venir d’eux-mêmes  dans notre établissement parce que le climat a changé » a commenté Aminata Ouédraogo, directrice des soins infirmiers et obstétricaux du CHU-YO. Et de conclure, « le patient est un être humain que nous devons traiter comme tel. Nous ne devons pas le matérialisé par un lit ou un numéro ».

Le directeur général a exhorté les garçons et filles de salle à ne point douter de l’importance que revêt leur fonction dans l’amélioration de  la qualité des soins qu’offre le CHU-YO. « Vous êtes un maillon important de la qualité des soins que nous donnons aux malades » a t-il déclaré. Mieux, le directeur général estime qu’ils sont des agents de réconfort qui doivent donner de l’espoir, épauler, et soutenir les malades qui se présentent à eux.

Aminata Ouédraogo, stagiaire

Service communication