Search
vendredi 12 avril 2024
  • :
  • :

Département d’odonto-stomatologie et de chirurgie maxillo-faciale : le Dg a vu les conditions de travail

Ce département, piloté par le Pr Tarcissu Konsem, est composé du service de Stomatologie et Maxillo-faciale, et du service de chirurgie dentaire. Le Dg y a mis les pieds vers 11h ce vendredi 3 janvier 2023, pour voir les réalités de fonctionnement. La devanture du bâtiment est caractérisée par « l’envahissement » quotidien des accompagnateurs des malades du département mais aussi de ceux des Urgences médicales, à la recherche d’abri. Le souhait du chef de département c’est la création d’une zone d’attente équipée de sièges pour ces nombreux usagers…

L’une des particularités du département est liée à l’insuffisance de la capacité d’accueil amenant à transformer les couloirs en zone d’hospitalisation. Ces zones d’hospitalisation de fortune ne garantissent pas l’intimidé des malades. Le dg a donné des instructions de confectionner des paravents pour y remédier.

Le dg a pu voir les chaises et fauteuils dentaires qu’il convient de réparer ou changer. Certes le département a bénéficié de don de l’un de ses partenaires à hauteur de 6 millions, mais le bloc opératoire nécessite un regard particulier pour le remettre en état de marche complet. Car l’autoclave, les climatiseurs, le moteur du bloc….sont en panne. Le département de manière générale est confronté à un véritable problème d’étanchéité et de manque de toilettes.

Dans le service de chirurgie dentaire, « le manque de prothésiste bloque toutes les activités de prothèses », a indiqué le chef du service, le Dr Ibrahima Ouédraogo. Il n’y avait qu’une prothésiste qui est partie à la retraite l’année dernière. Il faut indiquer que l’État a recruté des prothésistes qui sont actuellement en formation hors du Burkina Faso.

Avant de prendre congé des travailleurs du departement, le Dg les a remerciés pour l’accueil et les efforts qu’ils fournissent dans des conditions de travail qu’il a vues. Certaines préoccupations relatives à l’amélioration du cadre de travail pourront trouver des solutions dans le court terme, a rassuré le DG. D’autres questions feront l’objet de plaidoyer et des recherches de partenaires pour leur financement.

Service Communication




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *