Search
lundi 10 juin 2024
  • :
  • :

Ophtalmologie : « ici ça saute aux yeux nos problèmes », Mme Maïmouna Traoré, fille de salle

Le service d’Ophtalmologie débordait de patients ce mardi 7 janvier 2023 quand le Dg y mettait les pieds pour sa visite de prise contact avec le personnel. Accueilli, par le Chef de service le Pr Ahnoux Ahgbatouhabeba/ Zabsonré, le Dg, Ousmane Néré, a fait le tour des salles de consultation, d’hospitalisation, de tests de réfractions, du bloc opératoire….

Le cri de cœur de la patronne des lieux, c’est de l’aider à résoudre l’épineuse question de ressources humaines, car le service ne compte que 03 médecins qui sont tous des hospitalo-universitaires, généralement pris par leurs multiples activités académiques.  Au niveau des attachés de santé, la situation n’est guère meilleure du fait qu’il ne reste que 15 attachés sur « les 24 qu’on avait il y a seulement quelques années », lâche le chef de service. Une fiche de besoins en RH a été remise au dg sur le champ.

Dans la zone du bloc opératoire, on a noté le manque de bombonne de gaz à azote, de bistouris électriques, de chariots d’anesthésie, d’onduleurs, de moniteurs de surveillance, d’aspirateurs chirurgicaux.

Le besoin d’une salle de réveil, d’une véritable stérilisation, de réfrigérateurs, de tabourets, de fauteuils, de climatiseurs…a été expliqué au DG.  Un cri de cœur du prof Zabsonré : « résoudre la question des toilettes car on a qu’une toilette fonctionnelle ».

Dans la salle d’hospitalisation, la literie fait défaut. La salle des fichiers est exiguë si bien que les archives ne peuvent être rangées selon les règles de l’art.

Dans la salle de montures de verres ainsi que dans la salle de petite chirurgie, les besoins d’équipements et d’appareils spécifiques (valise de verres, projecteurs de tests, boîtes à corps étrangers, un ophtalmoscope, une lampe d’examen…) ont été mis en évidence.

A signaler que les garçons et filles de salle en Ophtalmologie n’ont pas de salle de garde. « Ici nos problèmes sautent aux yeux », relate Mme Traoré, qui dit prendre « la garde sur le brancard »

Le service d’ophtalmologie, à l’instar d’autres services, participe à la prise en charge surtout chirurgicale des enfants bénéficiant de la gratuité de soins. Cependant, les recettes générées dans ce cadre sont prises en compte au niveau de la Pédiatrie. En conséquence, le personnel de l’Ophtalmo a le sentiment de « travailler cadeau » puisqu’aucune trace de leur charge de travail ne figure dans les documents de la direction générale. Le dg a pris l’engagement de voir comment traiter cette préoccupation en collaboration avec l’Agent comptable.

Le Représentant des Travailleurs, Naby Nonguema, dans son plaidoyer, a souhaité que les besoins d’équipements exprimés ne tombent pas dans l’oreille d’un sourd. Le Directeur général avant de prendre congé des agents leur a adressé ses encouragements pour le travail déjà fait. Il a promis de travailler à améliorer un tant soit peu les conditions de travail.

Service Communication




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *