Search
samedi 13 juillet 2024
  • :
  • :

Service d’Hépato Gastro-entérologie : « votre idée de châteaux avec surpresseur d’eau, je la trouve géniale », se réjouit le Dg

Jeudi 16 février 2023 vers 12H. Cap sur le service situé sur le toit du CHU-YO, l’Hépato Gastro-entérologie. Le chef de service, le Pr Arsène Roger Sombié, assez pragmatique, a fait au dg des propositions d’amélioration des conditions de travail, après avoir décliné les activités menées dans le service.

Le service compte entre autres 4 médecins spécialistes, 12 infirmiers et 37 médecins en spécialisation.

On y assure les consultations externes, l’endoscopie digestive (diagnostic et thérapeutique), les activités de recherche, ainsi que l’encadrement des médecins en spécialisation et des étudiants.

Avec une capacité de 19 lits, le service en 2021 a enregistré 12 59 consultations.

Pour accroître le volume des activités, le Pr Sombié plaide pour l’acquisition d’un échographe, du matériel d’endoscopie digestive, d’un appareil de Fibrocan, etc.

On note un mauvais éclairage des salles d’hospitalisation et sur la terrasse externe. Le non fonctionnement des toilettes et la lancinante question de plomberie se posent avec acuité d’autant que le service est situé au dernier niveau.  Dans le service, « même s’il n’y pas coupure d’eau, la pression est tellement faible qu’on a l’impression qu’il y coupure permanente chez nous », explique une infirmière.

La proposition du chef de service de faire installer des châteaux munis de surpresseur d’eau, pourrait permettre de résoudre ce problème de manque d’eau qui se pose à l’ensemble des services logés dans le grand bâtiment du CHU-YO. Cette proposition, le premier responsable du CHU-YO la trouve judicieuse ; elle sera étudiée.

En faisant le tour de l’ensemble des salles du service, le Dg a pu constater entre autres, l’insuffisance de salles, de bureaux, de mobiliers, de climatisation, de matériels bureautiques et informatiques. Les lits et matelas, chariots et brancards sont dans un état qui nécessite qu’on les remplace simplement. Le long couloir du service manque d’aération si bien qu’en temps de chaleur, « il est intenable d’y rester », indique le Pr Sosthène. Pour ce qui concerne divers matériels de soins, une liste a été dressée et remise au directeur général.

Le personnel souhaite être motivé par l’organisation de formations continues à leur profit. La résolution de la question de gardes des infirmiers et GFS compte comme un élément de motivation également pour eux.

Le Dg a remercié les agents du service pour les efforts faits et souhaite les voir toujours déterminés et engagés pour que les défis soient relevés ensemble.

Service Communication




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *