Search
vendredi 30 septembre 2022
  • :
  • :

Lutte contre le Coronavirus : La Zone de triage des patients du CHU-YO opérationnelle

Dans le cadre de la lutte contre la maladie à coronavirus, le centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) a érigé en son sein une Zone d’Accueil et de Triage (Z.A T) des patients. Il s’agit d’une tente faite de bâches dressée à l’entrée du CHU-YO, et qui a commencé à recevoir ses premiers usagers depuis le 05 avril dernier.

L’érection de cette Zone répond à une directive des autorités ordonnant à un certain nombre de grandes formations sanitaires de mettre en place des dispositifs de triage et d’isolement de patients en cas de nécessité.

Ce dispositif du CHU-YO a pour but de pouvoir détecter le plus tôt possible d’éventuels cas suspects et de permettre leur inclusion dans le processus national de prise en charge, selon les règles requises en la matière. Autrement dit, cette infrastructure permet d’éviter toute éventuelle propagation du fléau dans de ce centre de santé.

La zone d’accueil et de triage du CHU-YO, d’une superficie de de300 m2, a été dressée fin mars grâce à l’appui des Forces Armées Nationales. La direction générale du CHU-YO et ses services techniques ont mis le bouchées doubles pour que les équipements nécessaires y soient disponibles tels que des tables de consultations, des cloisons, les surblouses, des tensiomètres infrarouge, l’électricité, climatiseurs, chaises, registres de consultations, fiches de notification, lavabos, poubelles…… en somme le nécessaire dont a besoin un médecin pour consulter.

Une équipe pluridisciplinaire est chargée d’assurer le fonctionnement en continu de la Zone, dont des médecins, paramédicaux, hygiénistes, brancardiers, etc. soit une quarantaine de personnes qui se relaye selon un calendrier établi.

L’équipe médicale reçoit tout malade venant, qu’il soit évacué ou non. Ainsi, tous les usagers qui viennent en consultation doivent impérativement transiter par la Zone de tri. Là, l’équipe médicale procède à un interrogatoire et à la prise des constantes au besoin. À l’issue du diagnostic, un papillon peut être remis au patient l’autorisant à aller dans le service clinique où il doit être consulté.

Mais si le patient est jugé cas suspect, et qu’il est évacué en ambulance, il est réorienté, en collaboration avec le Corus au CHU de Tengandogo. S’il est venu de lui-même, et s’il est cas suspect, il est transféré au CHU de Tengandogo. Dans certains cas, le patient sera interné dans une des salles d’isolement du Service des Maladies Infectieuses, le temps de la coordination avec les autres acteurs de prise en charge, Corus et CHU de Tengandogo.

L’équipe médicale invite les praticiens des services cliniques et medico-techniques du CHU-YO à s’assurer que leurs patients ont été vus au préalable au niveau de la Z A T. C’est l’adoption de ces bonnes pratiques par tous, qui permettront de briser la chaîne de transmission de la maladie L’enjeu ici est que les cas suspects soient rapidement introduits dans le circuit national de prise en charge.

Deux médecins assurent la coordination de la Zone, il s’agit du maître de conférences agrégé, Mamadou Savadogo, du Service des Maladies Infectieuses (tel :51.47.47.05)  et du médecin spécialiste en anesthésie-réanimation, le Dr Abdramane Ouattara ,des Urgences médicales : (tel :70712081)

En cette période spéciale, la direction générale du CHU-YO invite tous les acteurs hospitaliers à une synergie d’action et à une franche collaboration afin que la structure de dernier niveau de référence nationale, qu’est le CHU-YO puisse apporter le maximum de sa part contributive dans la lutte contre la maladie à coronavirus.

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *