Search
vendredi 7 juin 2024
  • :
  • :

Département des laboratoires : « Le Service d’hématologie biologique est un laboratoire de référence en ce qui concerne les examens de myélogrammes », dixt le Dr Jérôme Koulidiaty , chef de service

Le Dr Jérôme Koulidiaty, le chef de Service d’hématologie biologique, sans revenir sur les nombreux problèmes communs aux services des laboratoires, lors de la visite du Dg ce 2 mars 2023, a plaidé pour un accroissement des ressources humaines.

Le Service d’Hématologie ne compte que deux médecins spécialistes, dont le chef de service lui-même. Pour lui, la Direction générale pourrait appuyer les services des Laboratoires à avoir des hospitalo-universitaires ou à défaut de simples spécialités. Il a pris l’exemple de sa seule collègue, le Dr Myriam Nikiama, qui n’a pas encore été recrutée comme hsopitalo- universitaire depuis des années qu’elle est arrivée. Or, le Chef de service avec son statut d’hospitalo-universitaire est régulièrement pris pour des activités académiques.  Les TBM sont au nombre de 7 et GFS 2 en plus d’une secrétaire.

Service d’aide au diagnostic et de suivi des affections, le Service d’hématologie biologique réalise en moyenne par mois 4147 d’examens de NFS, 1861 examens de groupages sanguins, 14 myélogrammes, 285 examens de taux de Prothrombine (TP) 184 Temps de céphaline activateur.

Il s’agit donc d’un Service aux prestations transversales, mais qui souffre encore de certaines méthodes de travail qui doivent évoluer. Car « nous continuons de faire beaucoup de choses manuellement », a-t-il regretté.  Pour lui, « nous devons migrer vers des microscopes pédagogiques », a-t-il souhaité, qui ont l’avantage d’être non seulement adaptés et efficaces surtout pour les apprenants mais qui permettent d’avoir aussi des examens de qualité.

Le Service d’hématologie biologique du CHU-YO est un laboratoire de référence pour ce qui est des examens de myélogrammes.  « Beaucoup de prescripteurs en ville le savent et nous réfèrent systématiquement les usagers », a-t-il fait savoir.  On note que cela fait plus d’un mois que les examens d’hémostase sont à l’arrêt du fait d’une panne sur l’appareil, l’aiguille s’étant cassée.  Le processus de réparation de l’appareil est engagé, les échanges se poursuivent avec le fournisseur, a rassuré le Directeur général.  Soulagement du personnel car les examens rapportent en termes de recettes.

Certes il y a un autre appareil disponible pouvant faire les mêmes examens.  Mais il se trouve dans une autre salle loin du bâtiment où se font les examens pendant la garde et les permanences. Faire déplacer régulièrement cet appareil tous les jours dans le bâtiment des gardes et permanence, c’est courir de gros risques de le perdre.

Un autre problème constaté dans le Service d’hématologie biologique c’est le fait qu’on arrête les examens pour les usagers externes tous les jours partir de 09H. L’explication est que les agents TBM doivent après les prélèvements regagner les différents paillasses pour techniquer. Autrement dit, l’insuffisance des ressources humaines en est l’explication.  S’il y avait en permanence des infirmiers chargés uniquement des prélèvements et les FFI (Faisant Fonction d’Interne) pour techniquer après la descente des TBM, le problème serait résolu.

Lors de la visite du Service, il est ressorti des échanges que le bâtiment à l’origine n’était pas dédié à un service de laboratoire.

Les services techniques y ont noté entre autre le manque de bureaux, car le chef de service et son major partagent le même local.

Il manque également des microscopes, de salles de garde et d’une salle pour les D E S ; les climatiseurs et lavabo sont en pannes ; les paillasses et mobiliers (fauteuils, tabourets) sont insuffisants.  

Service communication




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *