Search
jeudi 6 juin 2024
  • :
  • :

Visite des services cliniques : « Immersion » dans le département de Gynécologie obstétrique

Le directeur général, Ousmane Néré, a passé en revue les 3 services (service de gynécologie du Pr Françoise Millogo, le service d’obstétrique du Pr Hyachinte Zanamé et le service de planification familiale du Pr Boubacar Touré) du département de Gynécologie-obstétrique ce vendredi 27 janvier 2023 de 10h et 12H30. En l’absence du chef de départemen, le Pr Thieba Blandine, la visite guidée a été assurée par le Pr Hyacinthe Zamané et le Pr Françoise Millogo.

Le département de Gynécologie-obstétrique est l’un des services de Maternité le plus fréquenté au Burkina Faso avec 14061 consultations, 5930 accouchements 2399 césariennes, et 3225 activités de planification familiale enregistrés au cours de l’année 2021. Ce volume important d’activités impacte forcément sur la longévité des équipements et sur la charge du travail du personnel. 

De multiples contraintes et réalités du département ont été perçues directement par le premier responsable du CHU-YO. Car en dépit des travaux de réfection, bien d’autres défis existent comme le besoin de renouvellement des tables de consultations et d’accouchements, les problèmes de mobiliers et de literies, l’insuffisance de toilettes pour le personnel, la nécessité de réparer les climatiseurs et la plomberie, le manque de salles d’archives, l’insuffisance de potences, de chariots, de salles pour les stagiaires…….

Le Directeur général a été particulièrement sensible à la nécessité de créer une salle de réveil à proximité de blocs opératoires, et aussi de doter le département d’une véritablement unité de réanimation. Il a salué le démarrage des activités des célioscopie et de histercopie avec l’appui des médecins venus de structures privées.

Les travailleurs ont relevé le nécessaire accompagnement de la direction générale, ce qui leur permettra d’améliorer et la qualité des soins et le niveau de mobilisation des recettes par l’accroissement de la palette d’activités. Un document synthèse et récapitulatif des problèmes urgents (besoins d’équipements, de ressources humaines, etc.)  a été remis au DG qui a promis d’y accorder la plus grande attention.  Il les a invités à garder la même détermination et le même engagement afin qu’ensemble les défis communs soient relevés dans de meilleurs délais.

Le département de Gynécologie-obstétrique, à l’image des autres services, occupe un rôle stratégique dans le mesure où il est au cœur de l’application de la politique nationale de gratuité des soins au profit des femmes enceintes et des enfants de moins de 5 ans. A noter que le représentant des travailleurs, Monsieur Naby Nonguema, est associé à cette visite des services cliniques et médicotechniques

Service Communication




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *