Search
vendredi 12 avril 2024
  • :
  • :

Maladies Infectieuses : « Il faut nous responsabiliser davantage… », indique le Pr Mamoudou Savadogo, chef de service.

Le chef de Service a fait une présentation magistrale au Dg, ce vendredi 10 février 2023, pour montrer à quel point il y a nécessité d’accorder à ce service sa juste place. Ouvert en 1961, le Service des Maladies Infectieuses Tropicales(SMIT), jadis appelé « Contagieux », a une capacité d’accueil de 24 lits, dont un isoloir de 3 lits et une salle Covid19. Le service comporte quatre unités que sont : les consultations externes, les consultations de suivi des PvVIH , les consultations d’éducation thérapeutique(ETP), la salle de soins et de vaccination.

Les pathologies couramment prises en charge dans le service sont : l’infection à VIH et infections opportunistes associées, la rougeole, le tétanos, les envenimations, la tuberculose, la dengue, le paludisme, la COVID-19, les méningites, le choléra, la varicelle, la grippe, les hépatites virales, les infections du tractus urinaire, les sepsis, l’erysipèle, les staphylococcies, les pneumopathies…

Au plan national, le Service participe régulièrement aux différentes investigations (événement inhabituel, cas suspects d’épidémie…), à l’élaboration des plans d’action de riposte contre les maladies infectieuses à potentiel épidémique, ainsi qu’à l’élaboration des directives nationales de prise en charge des maladies infectieuses. 

Le problème de ressources humaines est criard dans ce service qui ne compte que quatre médecins, dont trois infectiologues et un généraliste. Le chef de service demande un renforcement d’au moins trois médecins.

Les multiples insuffisances de matériel medico-technique et la faible fréquentation du service ont été dépeintes par le chef de service.  La vétusté des locaux, notamment la peinture en mauvais état, le mauvais état des toilettes, les eaux stagnantes, le problème de lavabo, l’insécurité, l’absence d’isoloir adapté, l’absence de serrures, de moustiquaires…ont été pointés du doigt.

Le Pr Mamoudou Savadogo estime que le Service des Maladies infectieuses doit être davantage responsabilisé pour la gestion des épidémies, ce qui n’est pas toujours le cas. En outre, il note que plusieurs patients relevant des Maladies infectieuses restent soit au niveau des Urgences médicales ou sont vus dans d’autres services. Pour lui, il est fondamental de renforcer la communication interne et surtout que le circuit des malades soit respecté. Il estime que le bon mangement des ressources est crucial si l’on veut éviter des frustrations.

Après ses plaidoyers et suggestions, le chef de service a ouvert toutes les salles au Dg pour permettre de voir les conditions de travail.  Les différents techniciens relevant de la direction des services généraux ont noté chacun le concernant les problèmes soulevés.

Le Dg a remercié le chef de service pour le travail fait au quotidien pour la prise en charge des malades.  « Concernant les besoins en ressources humaines, comme nous n’en disposons, nous allons nous référer à notre ministère », a fait savoir le Dg. Pour ce qui est des problèmes liés aux conditions de travail, « nous-nous engageons à les regarder de près », a –t-il souligné.

Service Communication




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *