Search
samedi 6 juillet 2024
  • :
  • :

Médecine nucléaire : la gamma-caméra tient toujours

Ouvert le 2 janvier 2012, le service de Médecine nucléaire reçoit souvent des patients du Niger, du Benin et naturellement des 45 provinces du pays pour des besoins de scintigraphies en rapport avec les pathologies cardiaques, urologiques, pulmonaires, néphrologiques, oncologiques…. Le Chef de service, le Dr Ouattara Florence, avec certains de ses collaborateurs, ont donné des éclairages au DG, Ousmane Néré, notamment sur le fonctionnement du service et les contraintes auxquelles ils sont confrontés. C’était le vendredi 3 janvier 2023, entre 10h et 11H30.

Dans le local Laboratoire, le Dr Victor Gansonré a expliqué le processus de préparation des produits qui doivent être injectés au patients avant la réalisation de l’examen. Dans l’ensemble, ces préparations se font convenablement, reste à remplacer les lampes et ampoules UV grillées, de même que le climatiseur. Dans la salle d’attente, le réfrigérateur, le climatiseur et les toilettes doivent être réparés car l’attente peut durer 3 heures après que le malade a été injecté.

Le tapis de test d’effort est en panne depuis des années si fait que le service recourt au vélo du service de Cardiologie pour les tests d’effort. À ce niveau, la facturation de la prestation devrait tenir compte des exigences des cardiologues.

Le cœur même de l’activité de Médecine nucléaire c’est la gamma-caméra ; elle a été installée en 2011 grâce à l’AIEA, qui en a assuré la maintenance préventive et curative jusqu’en 2017.  Il ressort des explications données par le Dr Hugues Sanou que ce sont des techniciens hongrois qui se déplaçaient au Burkina-Faso pour les dépannages. Le transfert de compétences a été fait à un ingénieur burkinabè qui devrait prendre le relai. Cet ingénieur a quitté le CHU-YO et les questions de procédures ne facilitaient pas les interventions de dépannage sur l’appareil.  La gamma-caméra marche bon an mal an certes, mais la tension électrique doit être impérativement stabilisée pour éviter qu’il y ait des dommages. Des onduleurs seront incessamment installés ainsi qu’un climatiseur car le climat de la salle doit être tempéré à 21°

Le volet informatique de la gamma-camera nécessite une maintenance accrue, il faut donc recourir à un informaticien qui maîtrise réellement l’appareil.

Il a été suggéré au Dg la nécessité de contractualiser la maintenance de l’appareil avec une société européenne qualifiée en la matière. Le directeur général a félicité le personnel pour les efforts consentis, surtout l’engagement qu’ils ont à faire marcher le service malgré les contraintes objectives qu’ils rencontrent. Ce service à « vocation sous régionale » requiert une attention particulière de tous, a laissé entendre le premier responsable du CHU-YO. Du reste, une liste des besoins pour le fonctionnement optimal du service a été remise à l’équipe de la direction générale.

Service Communication




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *